À la Une
Les outils digitaux sont-ils une solution efficace pour libérer les ressources nécessaires au développement de l’expérience collaborateur ? Conformité légale des documents et procédures, développement des performances, engagement des collaborateurs, comment concilier tous ces enjeux ?

L’automatisation RH au service de l’engagement des salariés

L’expérience collaborateur devient la préoccupation de l’année pour les directions RH, qui doivent à la fois assurer la conformité légale de leurs documents et procédures, le développement des performances opérationnelles, en favorisant l’engagement des collaborateurs tout au long de leur parcours dans l’entreprise. Délicate équation dont les termes peuvent sembler contradictoires…

Grâce à l’automatisation des processus RH, les outils digitaux sont-ils une solution efficace pour libérer les ressources nécessaires au développement d’une relation de qualité avec les salariés ?

L’automatisation RH, vecteur de défiance ou de confiance ?

Est-il paradoxal d’utiliser les outils digitaux pour favoriser les relations humaines alors qu’ils peuvent inspirer la défiance à certains ?

Pour concilier l’humain et le digital, les spécialistes RH peuvent valoriser leurs équipes en leur proposant des services à forte valeur ajoutée, au travers de solutions modernes, intuitives et porteuses de sens. Le gain de temps obtenu grâce à l’automatisation des processus administratifs standards leur permet alors de se recentrer sur leurs missions stratégiques, parmi lesquelles l’engagement collaborateur.

Pour les salariés, au-delà d’une résistance au changement assez classique, la digitalisation peut répondre à des besoins souvent sous-estimés et mis de côté.

Lorsqu’elle concerne la gestion RH, l’automatisation permet d’améliorer l’expérience collaborateur des équipes RH, en leur faisant gagner du temps et en leur permettant de développer leurs missions. Pour l’ensemble de la société, les solutions digitales rendent les procédures plus transparentes, facilitent l’accès à des données fiables et actualisées en temps réel.

De son côté, en disposant d’indicateurs fiables et compréhensibles, la direction RH peut piloter sereinement son activité et valoriser son expertise en termes de gestion du capital humain.

Une relation prédictible est la base d’une relation de confiance

Contrairement aux idées préconçues, il n’est pas si difficile de faire adopter les outils digitaux, car ils répondent à de véritables besoins de simplification, de transparence et de gain de temps. Grâce à la standardisation et à la sécurisation des procédures, ils favorisent la confiance à travers la stabilité.

C’est notamment l’argument qui séduit les collaborateurs dont les congés sont désormais traités par un outil digital. Les plannings de congés peuvent représenter un casse-tête et un sujet sensible pour les collaborateurs et leur management.

Les logiciels de gestion des congés reçoivent de très bons retours de la part des salariés qui les adoptent très rapidement. Ils déclarent apprécier la régularité et la fluidité des échanges, ainsi que l’existence d’un canal unique de communication qui permet de centraliser et de tracer les informations. Bref, ils sont convaincus par la fiabilité, la stabilité et la prédictibilité de leur relation avec leur employeur.

Automatiser les processus RH pour les fiabiliser

Certes, la transparence renforce la confiance, mais les détracteurs de l’automatisation peuvent regretter le remplacement de la relation humaine par des outils automatisés : ne s’agirait-il pas d’une tentative de réduction des frais de personnel, en remplaçant les collaborateurs par des robots ?

Ce serait oublier le quotidien des experts RH, qui doivent gérer des missions complexes et une charge de travail qui ne cesse de s’alourdir.

D’après une étude publiée par le magazine Human Resources Executive en 2019, les spécialistes RH sont 32 % à placer l’engagement des collaborateurs en tête de leurs priorités stratégiques. Vaste défi, face auquel il est illusoire de s’attendre à ce qu’ils consacrent davantage de temps et d’énergie à la construction de relations sociales de qualité, si on ne leur en donne pas les moyens.

Renforcer la relation humaine pour favoriser l’engagement

Pour développer les relations humaines, l’automatisation des fonctions RH peut sembler un contresens. Pourtant, les nouvelles pratiques démontrent le contraire.

Tout d’abord, l’automatisation concerne des missions répétitives et chronophages, telles que la gestion de la paie, la gestion des notes de frais ou la gestion des congés et absences. En les confiant à des logiciels spécialisés, l’entreprise vise d’abord à fiabiliser leur exécution. L’élimination des erreurs humaines et la standardisation des opérations apportent une première contribution à la sérénité des équipes.

Autre exemple avec l’automatisation des procédures individuelles : du recrutement d’un salarié à son départ de l’entreprise, les outils digitaux permettent désormais de sécuriser la rédaction des documents, de respecter les calendriers, d’estimer les coûts et d’évaluer les risques, le tout dans le respect des règles légales et conventionnelles ou des accords d’entreprises en vigueur. Les procédures en cours sont suivies dans un tableau de bord synthétique et les procédures clôturées sont historisées en toute sécurité.

Au-delà du temps gagné, c’est aussi l’assurance pour les responsables RH de répondre aux exigences légales tout en sécurisant les salariés concernés.

L’objet de l’automatisation RH n’est donc pas de prétendre remplacer les experts RH par des algorithmes. Au contraire, elle replace les rapports humains au cœur de l’expérience collaborateur.

 

Construisez votre SIRH selon vos besoins et offrez de nouveaux services à vos salariés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

CONTACTEZ-NOUS

Envoyez un message