Changer de logiciel de paie est l’occasion de questionner les procédures en place et l’organisation des équipes RH pour bien définir ses besoins. Entre logiciel de paie en mode Saas avec assistance et externalisation totale, quelle solution choisir ?

Logiciel en SaaS ou hébergé : quelles différences ?

Changer de logiciel de paie est l’occasion de questionner les procédures en place et l’organisation des équipes RH. Une fois les besoins internes définis, plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour choisir la solution adéquate. Le logiciel paie en mode Saas, de plus en plus apprécié pour sa souplesse et sa simplicité de mise en œuvre, permet de bénéficier d’une prestation complète, associant les aspects fonctionnels et techniques à la fourniture d’un service opérationnel. Avant de choisir un nouveau logiciel de paie, mieux vaut s’assurer qu’il prévoit toutes les fonctionnalités nécessaires à la paie :

Le niveau de service d’un logiciel de paie

Les logiciels de paie peuvent être proposés avec deux principaux niveaux de service :

• La gestion autonome des paies dans un logiciel en mode SaaS : le client génère ses bulletins dans une solution pré-paramétrée et bénéficie d’un service d’assistance en paie illimité.

• L’externalisation totale des paies et des déclarations : le prestataire gère la totalité des paies et des déclarations de son client.

La mutualisation des mises à jour

Le logiciel de paie doit être constamment à jour des dernières dispositions légales et réglementaires, avec un paramétrage spécifique à chaque entreprise pour lui permettre d’intégrer tous les automatismes nécessaires. Il doit également être doté d’outils de calcul et de contrôle fiables et performants.

Le mode SaaS

Les solutions de gestion des paies nativement développées en mode SaaS sont parfaitement adaptées au nouveau format DSN, car elles fonctionnent selon une logique d’évolution technique et fonctionnelle permanente et la dématérialisation des données fait partie de leur ADN. Durant toutes les phases de sa mise en place, la DSN sera probablement l’objet de nombreuses modifications de calendrier ou de modalités de transmission. Choisir une solution en mode SaaS, c’est s’assurer d’utiliser une solution toujours conforme aux obligations légales.

 

Vous souhaitez comparer les solutions ?   Voir une démo gratuite

 

Le mode machine to machine, indispensable à la réalisation de la DSN

Le mode de transmission de la DSN est un point de vigilance en paie. Le choix pour une transmission directe nécessitera une attention particulière sur le choix de sa solution de paie, dont il faudra vérifier la compatibilité avec les exigences techniques imposées. Pour être compatible, le logiciel de paie doit supporter la norme NEODeS et doit intégrer les outils de contrôle et d’identification des erreurs conformes aux critères officiels.

La charte DSN

Un certain nombre d’éditeurs de logiciels de paie ont signé la charte DSN. Leur liste est disponible sur le site officiel (http://www.dsn-info.fr). Toutes les solutions n’offriront cependant pas le même niveau de compatibilité et l’inscription sur cette liste ne garantit pas à elle seule la performance de la solution.

Le suivi conventionnel

Un changement de solution de gestion des paies peut être l’occasion de vérifier l’ensemble des fonctionnalités et services proposés par votre nouveau prestataire de paie, notamment le suivi des mises à jour conventionnelles qui vous concernent, vous y gagnerez en fiabilité et en temps.