À la Une
À travers l’exemple de la transformation des métiers RH grâce aux outils SIRH, de nouvelles perspectives s'ouvrent pour améliorer la relation collaborateur, qui repose avant tout sur des solutions concrètes et pragmatiques aux irritants opérationnels qui entravent la performance des employés.

L’expérience collaborateur passe aussi et surtout par le SIRH

Installer une table de billard à la cafétéria ? Proposer un cours de yoga à 7 h du matin ? Commander des pizzas pour les salariés qui travaillent après 21 h ?

Autant d’idées qui sont, bien sûr, sympathiques et consensuelles pour les relations sociales. Mais suffisent-elles à faire une vraie différence pour l’expérience collaborateur ?

Les services des Ressources humaines se sont récemment vu attribuer la responsabilité non plus seulement du bien-être en entreprise, mais aussi du bonheur au travail et du marketing RH. L’expérience collaborateur se trouve à la croisée de ces deux champs d’action. Pourtant, la plupart des DRH comprennent mal ces facteurs d’optimisation.

Pour savoir exactement ce qui améliorerait l’expérience collaborateur, il suffirait pourtant d’interroger… les collaborateurs ! Leurs suggestions pour mieux faire face à leurs enjeux métier surprendront rarement les managers et sont à la portée de n’importe quelle entreprise prête à faire évoluer ses modes de travail.

La clé du bonheur en entreprise : soulager les irritants opérationnels

La plupart des études sur l’expérience collaborateur ne font souvent qu’épaissir le mystère.

Prenons l’exemple de cette étude du Boston Consulting Group, parue dans Forbes. Parmi les principaux leviers du bonheur au travail, elle liste :

  • l’appréciation de son travail,
  • de bonnes relations avec ses supérieurs et ses collaborateurs,
  • des missions intéressantes…

Certes, on ne peut pas accuser le BCG de manquer de pragmatisme : il ne fait que relever les facteurs plébiscités par les employés interrogés. Mais de quoi parle-t-on, concrètement, lorsque l’on cite « des missions intéressantes » comme levier d’action ? Difficile de baser des actions stratégiques concrètes sur une information aussi vague.

Pour améliorer la qualité de l’expérience collaborateur, mieux vaut commencer par régler les problèmes qui la plombent. Une étude LinkedIn de 2018 cite, entre autres :

  • la gestion de la charge de travail, pour 31 % des employés interrogés,
  • la collaboration en équipe (26 %),
  • ou encore les perspectives de développement de carrière (22 %).

Soit autant de problèmes de fond et d’irritants opérationnels qui gâchent le quotidien des collaborateurs, mais auxquels le Service RH peut proposer des solutions pragmatiques à l’impact mesurable !

La marque employeur créée par et pour les équipes RH

Le caractère vague des leviers de motivation identifiés par la plupart des entreprises explique qu’elles en aient confié la charge au service des Ressources Humaines.

Mais celles-ci s’éloignent de plus en plus des stéréotypes flous et axés sur les soft skills qui leur sont traditionnellement associés. Avec l’émergence de la gestion des talents data driven et du marketing RH, les experts RH sont aujourd’hui presque prêts à aborder de front les enjeux de l’expérience collaborateur. Il ne leur manque plus que des outils métiers adaptés.

Les équipes RH elles-mêmes sont, en effet, un excellent exemple de la façon dont les irritants opérationnels affectent l’expérience de chaque collaborateur. Elles ont vu leur charge de travail augmenter et se complexifier depuis les années 2000, époque à laquelle elles ont commencé à gérer de nouveaux champs d’action tels que la RSE, le bien-être au travail ou la transformation digitale. Malgré cette évolution, elles restent parmi les départements les plus touchés par le manque d’équipements.

La HR Tech propose désormais des outils métiers conçus sur mesure pour répondre aux besoins métier des équipes RH. En soulageant leurs irritants opérationnels, ces solutions logicielles améliorent l’expérience collaborateur de toutes les autres équipes de l’entreprise.

Les outils SIRH au service de l’expérience collaborateur

Les solutions apportées par la HR Tech reposent largement sur l’automatisation d’une partie de la charge de travail des équipes RH. Elles visent typiquement les missions les plus répétitives et les plus chronophages, telles que la gestion des notes de frais et la dématérialisation des documents RH.

Le groupe de conseil en marketing Concoursmania a ainsi accompagné ses équipes RH dans l’ouverture de nouvelles plateformes à l’international en optant pour l’outil de gestion de la paie et des congés en SaaS édité par e-Paye. En plus d’un traitement des données en interne effectué en temps réel et accessible en mobilité, les équipes RH disposent désormais d’outils inédits d’analyse de leur masse salariale – l’un des plus importants postes budgétaires pour un groupe de conseil.

Sur la base des données gérées et restituées par e-Paye, Concoursmania a pu optimiser sa stratégie de management des talents. Grâce à l’automatisation permise par les outils SIRH, les directions RH dégagent des ressources pour s’attaquer aux irritants opérationnels qui plombent l’expérience collaborateur dans le reste de l’entreprise et pour activer des leviers d’amélioration tels que l’ouverture de nouvelles perspectives de carrière.

L’expérience collaborateur et le bonheur au travail ne reposent pas tant sur de bonnes intentions mal définies que sur des solutions concrètes et pragmatiques aux irritants opérationnels qui entravent la performance des employés. À travers l’exemple de la transformation des métiers RH grâce aux outils SIRH, la HR Tech fait la preuve de son impact sur l’expérience collaborateur.

 

Un SIRH à la carte pour gagner en productivité et offrir de nouveaux services à vos salariés >> voir une démo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

CONTACTEZ-NOUS

Envoyez un message