À la Une

Travail de nuit : primes et salaire de base

Les primes que perçoit un salarié en contrepartie de son travail habituel de nuit s’ajoutent à sa rémunération de base et constituent un élément normal et non exceptionnel de sa rémunération. Les primes de travail de nuit sont donc maintenues en cas de chômage d’un jour férié.

(Cass. Soc, 27/06/12 n°10-21306)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

CONTACTEZ-NOUS

Envoyez un message

\n\n\n